Ce matin je voulais partager avec vous ce qui constitue, pour moi, un exemple de décision absurde liée à la pensée technocratique.
Le fait : les résultats des élèves fr en mathématiques et en sciences sont parmi les plus mauvais du classement.
La réponse :  » le ministère promet de poursuivre le renforcement de la formation continue des enseignants ».
Aucune problématisation, pas d’étude terrain, pas d’hypothèses, etc. Un ministère qui raisonne de manière bureaucratique applique un modèle de pensée grossier.
Pistes de réflexions à destination des brillants penseurs du ministère :
– En quoi donner une réponse individuelle à un problème systémique peut-il résoudre le problème ?
– En quoi la centralisation de la décision permet-elle de répondre à un problème d’adaptation des méthodes pédagogiques aux enfants ?
– Comment faire toujours plus de la même chose peut-il régler un problème récurrent ?
Une 1ère piste de travail :
Des méthodes pédagogiques différentes aboutissent à de meilleurs résultats. En management on appelle ça le benchmarking. Pour gagner du temps, allez voir du côté de Singapour, de la Finlande ou de Montessori.
To be continued 🙂

Le lien :

https://www.franceinter.fr/education/la-france-avant-derniere-du-classement-international-timss-sur-l-enseignement-des-maths-et-des-sciences

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.